top of page

Le narcissisme : dans les abysses de la vanité


Narcissisme : quand l'ego dévore les relations

Si le trait narcissique est commun et ordinaire, sa version pathologique inspire la crainte. Certains profils extrêmes, qualifiés de « pervers narcissiques », sont adeptes de manipulations et peuvent présenter une dangerosité réelle.

Mais rassurons-nous : ces cas extrêmes demeurent minoritaires et ne doivent pas éclipser la réalité banale du narcissisme ordinaire.


En quoi consiste ce narcissisme du quotidien ?

Ses manifestations sont plurielles mais reconnaissables : valorisation exagérée de soi, fascination pour son image, égocentrisme relationnel, orgueil et hypersensibilité face à la critique...

Derrière cette assurance apparente se dissimule pourtant une estime de soi étonnamment fragile, un besoin viscéral de validation externe.


Et ses dérives ?

Le narcissisme a tendance à envahir l'espace relationnel et émotionnel. Chez certains profils, il peut devenir excessif et toxique pour l’entourage.


Ces dérives se manifestent au quotidien par :

  • Des phrases et remarques blessantes répétées, dévalorisant les proches

  • Des attitudes hautaines et méprisantes

  • Une focalisation extrême sur soi-même, un égocentrisme invalidant pour autrui

  • Une jalousie maladive et la dépréciation systématique des autres


De telles attitudes ont des effets dévastateurs avec le temps. Elles minent l’estime de soi et la confiance en soi, conduisent à la dépression ou à des troubles anxieux sévères.


Mais des solutions existent pour se prémunir ! Mieux comprendre le narcissisme permet de repérer les premiers signaux d’alerte et de se protéger. Des outils thérapeutiques peuvent aussi renforcer la résilience face à de tels profils toxiques.

C'est ce que j'explore dans mon livre "Le narcissisme: quand l'ego dévore les relations", pour aider chacun à préserver son équilibre.

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page